Oser rêver grand … L’histoire de Vitae de Anilore Banon

"L'impossible est un mot qui n'a que le poids qu'on veut bien lui donner. Alors, ne lui en donner aucun." Oser rêver grand, c'est ce qu'a fait Anilore Banon avec son projet Vitae. Une histoire inspirante pour une aventure hors du commun.

Chère WoWo, aujourd’hui, je vais partager avec toi l’un des récits les plus inspirants que j’ai entendu. Je vais te parler de l’histoire de Vitae, une oeuvre d’art créée par Anilore Banon, artiste française. Vitae n’est pas n’importe quelle sculpture, c’est un projet hors du commun qui prouve qu’oser rêver grand et accomplir son rêve n’est jamais impossible.

« L’impossible est un mot qui n’a que le poids qu’on veut bien lui donner. Alors, ne lui en donner aucun. »

Une artiste qui unit les êtres

Anilore Banon est une femme qui a beaucoup déménagé.Tellement qu’elle a arrêté de s’attacher aux choses, aux objets et même aux maisons où elle a habité. Ces déménagements constants l’ont par contre poussée à s’attacher aux gens. Ce sont eux qui, au fil des changements, lui sont restés en mémoire toutes ces années. Les gens, les souvenirs avec eux, lui permettent d’être stable, et d’une certaine façon à s’enraciner.

Anilore est une artiste dans l’âme. Plus tard, elle décide de créer des statues monumentales. Les fondations de ses oeuvres, les fondations de son âme, mais aussi de son art, ce sont les gens. Ceux qui sont prêts ou loin d’elle.

C’est aussi à force de rencontrer des gens, de bouger beaucoup, qu’en elle, nait une profonde intolérance envers les conflits. Elle décide alors de les étudier pour les comprendre. Apprendre et analyser pour comprendre comme d’un moment à l’autre tout bascule entre les êtres et les peuples.

Elle réalise une étude sur les conflits dans le but de construite des outils qui aideront les autres, les gens, à rester debout ou à se relever d’un conflit. Anilore commence à créer des sculptures sur les conflits.

L’hommage au courage

La guerre est l’exemple parfait d’un conflit à grande échelle. Très inspirant pour Anilore, celle-ci décide de créer une sculpture qui représente le débarquement sur les plages de Normandie.

À l’époque Anilore, se heurte à beaucoup de questions et de freins relatifs surtout à l’aspect technique de sa réalisation. L’appréhension des gens,  l’instabilité du sol sablonneux, les problèmes d’autorisation… Mais ce qui comptait vraiment pour elle, c’était l’avis des vétérans de la guerre. Ceux-ci se sont montrés très enthousiastes et c’est ça qui lui a donné la force de continuer et de mener à bien son projet malgré toutes les contraintes rencontrées.

Les braves sont plantés sur le sable de la plage d’Omaha à Saint-Laurent sur mer.

Les attentats et la fraternité

Les attentats de World Trade Center, ceux de Paris, de Bruxelles,… sont tous des moments terribles qui sont restés gravés dans nos esprits. Mais ils ont tous été révélateurs d’une grande fraternité. Les gens, des inconnus, ont ouvert leurs portes pour venir en aide aux personnes en danger dans la rue. D’autres sont restés auprès d’inconnus lorsqu’ils étaient blessés. Etc.. De nombreuses preuves d’entraide, de bienveillance et de fraternité sont toujours présentes lors de ce type de conflit.

Lors de cette immense tristesse, les êtres se sont serrés les coudes et sont parfois sortis dans les rues ensemble, en ne faisant qu’un ! C’est cette force d’unité et fraternité qu’Anilore a voulu représenter dans un projet monumental.. Vitae.

Anilore cherche a montrer dans son projet Vitae que si nous sommes capables de nous connecter les uns aux autres pour construire quelque chose symbolique d’espoir alors rien n’est impossible.

Vitae est une oeuvre qui connecte les gens. C’est pourquoi elle e été réalisée à partir d’1 million d’empreintes de mains.

Pour une oeuvre avec autant de symbolisme, il fallait un lieu universel où la poser. Un lieu qui parle à tout le monde, à toutes les cultures, toutes les générations et religions.  Et surtout un lieu qui parle aux émotions, un lieu hors du commun…

Ce lieu, choisi par Anilore,  c’est … la lune !

Anilore à oser rêver grand pour se lancer dans cette aventure extraordinaire qui est de poser sa sculpture sur la lune.

 

Oser rêver grand

Installer sur la lune, une sculpture vivante (Vitae se ferme le jour et s’ouvre la nuit) n’est pas chose aisée.

En général, l’artiste va sur place pour voir le lieu où sera installée son oeuvre, mais évidemment avec la Lune, ça s’avère un peu compliqué. Elle a alors fait venir des scientifiques dans son atelier, astrophysiciens, ingénieurs, etc. pour leur parler du projet et savoir comme ça pourrait se faire et ce qu’elle devait mettre en place techniquement pour que ça fonctionne. C’est grâce a l’expérience de ces experts, à leur savoir, qu’elle a su et du changer certains paramètres de son oeuvre.

Anilore raconte dans une conférence Ted X, dont est tiré cet article, qu’une phrase l’a profondément touchée et confortée dans son idée que rien n’était impossible. Lorsqu’un astrophysicien réputé est venu lui rendre visite, sa première question a été  » vous voulez la mettre où sur la lune la sculpture ? ». Une seule préoccupation : où la mettre, même pas comment y arriver, juste OU LA METTRE, sous entendu que ça serait la seule question importante qui semble pourtant assez futile quand on compare à tous les problèmes techniques pour la placer sur la lune;

La grande aventure pour réaliser son rêve

Après moult analyses, rencontres de spécialistes, Anilore a aussi du tester sa sculpture. Elle a envoyé d’abord Vitae à 50km d’altitude, le point le plus haut qu’on puisse atteindre sans être dans une navette.

Évidemment elle travaille avec la NASA et Space X pour tous les aspects techniques. Vitae a été envoyée par Space X 10 dans l’ISS. Anilore était au Cap Canavéral pour voir sa sculpture décoller à bord de la fusée. C’est l’astronaute Thomas Pasquet qui la testée lui-même à bord de la station spatiale.

Rien n’est impossible

Pour Anilore « ce qu’on dit impossible, c’est souvent une difficulté à laquelle il faut trouver une solution. Cette lumière vient des étincelles qui s’allument quand nous additionnons tous nos talents et notre enthousiasme. » Et c’est bien cela que représente son projet extraordinaire Vitae. Il faut oser rêver grand et y croire pour accomplir l’impossible !

Tu veux être tenue au courant du projet Vitae ? Tu trouveras des infos sur son site internet.

D’autres histoires inspirantes dans notre webzine.

Oser rêver grand